Balades Val-de-Marne (94)

Les îles de la Marne en paddle, un archipel sauvage aux portes de Paris

Nichées entre Saint-Maur-des-Fossés, Bonneuil-sur-Marne, Chennevières-sur-Marne et Champigny-sur-Marne, tout près de Paris, les quatorze îles protégées de la Marne réservent une faune et une flore incroyables. De quoi s'offrir une session paddle en pleine nature, à deux pas de la capitale.

En résumé…
Lieu de départ : Ponton situé face au 80 promenade des Anglais, à Saint-Maur (94)
Lieu d’arrivée : idem
Distance : 14 km pour les plus courageux
Cours d’eau : la Marne
Pour faire du paddle près de : Créteil (5 km), Paris (15 km), Marne-la-Vallée (15 km), Evry (30 km), Versailles (35 km)…

Avec Joinville-le-Pont et Nogent-sur-Marne un peu plus en amont, Saint-Maur-des-Fossés est un peu « the place to be » pour faire du stand up paddle sur la Marne près de Paris. Au terme d’un périple d’un peu plus de 500 km, qui lui a fait traverser Langres, Chaumont, Saint-Dizier, Châlons-en-Champagne, Epernay ou encore Meaux, la rivière aux allures de fleuve y est large et calme, formant un gigantesque et ultime méandre avant de se jeter dans la Seine à Charenton.

Surtout, la Marne abrite ici un incroyable archipel d’îles sauvages et protégées, dont la naissance remonte à la préhistoire. Faire du paddle au départ de Saint-Maur, c’est ainsi découvrir pas moins de 14 îles ou îlots successifs : l’île du Moulin-Bateau, les îles de Brétigny, l’île Casenave, l’île d’Amour, l’île des Vignerons, l’île des Cormorans, l’île de Pissevinaigre, les îles des Gords, l’île de Champigny, l’île de l’Abreuvoir et enfin l’île du Martin-Pêcheur. Au lever ou au coucher du soleil, c’est aussi profiter d’un moment de calme incroyable à deux pas de Paris, pour observer une faune extrêmement riche, heureuse de pouvoir jouir pleinement des forêts alluviales protégées et des berges naturelles du lieu.


Le départ

Du côté de Saint-Maur-des-Fossés, dans le Val-de-Marne, la nature se laisse observer depuis le paddle.

Selon que vous souhaitiez faire une session plus ou moins longue, la berge rive droite (côté Saint-Maur) dispose de nombreux pontons pour une mise à l’eau facile. On vous recommande de stationner au tout début de la promenade des Anglais (n°76 à 86 environ). Vous pourrez ainsi débuter votre expédition de l’archipel de la Marne par les deux petits îlots juste en face, l’île du Moulin-Bateau.

Par les transports en commun, le plus simple est de prendre le RER A et de descendre à la gare de Champigny. Comme son nom ne l’indique pas, cet arrêt est situé côté Saint-Maur et non côté Champigny. Vous serez alors à 300 mètres des bords de Marne, et pourrez commencer votre balade par les îles les plus au nord, celles de l’Abreuvoir et du Martin-Pêcheur (à l’opposé des îles de Brétigny, les plus au sud).

Enfin, si vous souhaitez débuter le paddle, ou que vous n’avez pas de matériel, la base Beach Paddle, ouverte de mai à octobre et située à 10 minutes à pied de la gare RER, est l’un des rares endroits à proposer des locations et balades en SUP près de Paris.


La balade

En partant du ponton situé au tout début de la promenade des Anglais, traversez pour aller faire le tour de l’île du Moulin-Bateau, puis commencez à remonter la Marne. Après avoir passé le pont ferroviaire, vous atteindrez les îles de Brétigny. Passez ensuite le pont de Chennevières, et remontez par la droite l’île de Casenave, la plus étendue de l’archipel. Avancez discrètement, et commencez à observer canards, cygnes, cormorans, poules d’eau, martins-pêcheurs, bernaches, hérons cendrés… Un peu plus haut sur la berge, l’Ecu de France est un ancien relais de poste bâti en 1717, reconverti en restaurant traditionnel depuis 1920. Mistinguette, Gabin, Cocteau, Verneuil, Bardot, Belmondo… L’endroit se targue d’avoir séduit les plus grands noms du cinéma.

Voici désormais l’île d’Amour, chantée par Charles Trenet en 1947 dans Revoir Paris. Une île que le « Fou chantant » a eu le temps d’observer, puisqu’il vécut pendant un demi-siècle juste en face, au 91 du quai Winston-Churchill à Saint-Maur. Redevenue sauvage depuis que l’accès y a été interdit, l’île d’Amour abrite aujourd’hui encore les ruines de guinguettes d’antan, que l’on rejoignait grâce à un passeur de rives, et où la musette a laissé place au silence dans les années 1950.

Après avoir fait le tour de l’île des Vignerons et l’île des Cormorans, vous atteindrez plus loin, lorsque s’amorce un long virage, l’île de Pissevinaigre, et ses quelque 300 arbres. Rattachée à Champigny-sur-Marne, elle doit son nom au goût du vin autrefois produit et servi sur les bords de Marne. Afin d’en préserver la richesse biologique, l’île a été classée « réserve naturelle départementale » en 1999 et « espace naturel sensible » en 2013, au même titre que les Gords, ses deux voisines situées un peu plus en amont.

Ne faites pas encore demi-tour ! Passez le pont de Champigny et l’île de l’Abreuvoir, qui abrite elle aussi une flore riche de plus d’une centaine d’espèces. Continuez à longer la rive gauche (toujours sur votre droite !) pour atteindre enfin l’île du Martin-Pêcheur. En faisant le tour par la droite, vous pourrez essayer de slalomer entre les portes habituellement utilisées par les kayakistes. Vous vous apercevrez sans doute que l’île du Martin-Pêcheur est la seule encore accessible au public. Et pour cause : elle abrite la guinguette du même nom, où l’on peut boire tous les week-ends un petit vin blanc et danser sur des airs d’accordéon, à l’ancienne !

Des cygnes sur la Marne à Saint-Maur-des-Fossés, dans le Val-de-Marne.
Petits repos bien mérité sur le paddle à Saint-Maur-des-Fossés, dans le Val-de-Marne.
Verdoyante et calme, la nature qui borde la Marne rend les balades en paddle très agréables.

Vous en avez encore sous la pagaie ? En continuant à remonter le léger courant, vous pouvez franchir deux ponts supplémentaires et pousser jusqu’au barrage de Joinville. Sinon, faites demi-tour après l’île du Martin-Pêcheur. Profitez du trajet retour pour lever les yeux et observer les multiples villas de style anglo-normand ou basque qui bordent les deux rives de la Marne sur tout ce parcours, et dont beaucoup datent du Second Empire. Vous n’avez alors plus qu’à vous laisser glisser jusqu’au ponton de départ.

Attention : comme indiqué plus haut, les îles de la Marne sont un espace naturel protégé. Il est formellement interdit d’y débarquer. Ne vous en approchez pas trop près, afin de ne pas troubler les animaux et les nombreux nids qui s’y trouvent.


C’est où déjà ?

(Coordonnées GPS : 48.784606, 2.510110)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :