Balades Val-d'Oise (95) Yvelines (78)

Près de Giverny, en paddle sur la Seine aux portes du Vexin

A La Roche-Guyon, l'ultime boucle de la Seine en Ile-de-France avant son arrivée en Normandie offre un cadre magnifique pour une balade en paddle, au pied d'immenses falaises crayeuses.

En résumé…
Lieu de départ : chemin de l’Abreuvoir, à Bennecourt (78)
Lieu d’arrivée : idem
Distance : environ 15 km
Cours d’eau : la Seine
Pour faire du paddle près de : La Roche-Guyon (0 km), Giverny (10 km), Mantes-la-Jolie (15 km), Les Mureaux (30 km), Cergy-Pontoise (45 km), Poissy (45 km)…

Aux confins des Yvelines et du Val-d’Oise, aux portes du Vexin et de la Normandie, le dernier méandre de la Seine en Ile-de-France (appelé « boucle de Moisson ») offre un paysage grandiose. A quelques kilomètres de Giverny, le fleuve suit en effet un vaste amphithéâtre naturel fait de reliefs crayeux et boisés, vieux de 40 millions d’années.

Ces coteaux de la Seine, qui s’étendent de Vétheuil jusqu’à Bennecourt, en passant par le village médiéval de La Roche-Guyon, forment une réserve naturelle nationale depuis 2009. Selon le Parc naturel régional du Vexin, « près de 500 espèces y ont été recensées, dont 14 sont protégées et une centaine rares ou assez rares en Ile-de-France ». Depuis la Seine, la vue sur ces falaises calcaires est imparable. En allant à leur sommet par la route des crêtes, le panorama est magnifique. Alors pourquoi choisir ? Commencez par une balade en paddle sur la Seine, et terminez par un petit détour en voiture sur les sommets !


Le départ

Pour débuter la balade là où apparaissent les premiers coteaux crayeux de la Réserve naturelle, mettez le cap sur le hameau de Tripleval à Bennecourt (78). Au bout du chemin de l’Abreuvoir, vous trouverez un petit coin de pâture pour vous garer et sortir votre matériel. Un chemin piéton permet ensuite d’accéder à une petite plage de cailloux, parfaite pour la mise à l’eau.

Pour une sortie plus courte, vous pouvez aussi partir de La Roche-Guyon : les reliefs les plus impressionnants se trouvent essentiellement entre La Roche-Guyon et Vétheuil, plus en amont.


La balade

Très vite après le départ de Bennecourt, vous apercevrez au loin le donjon médiéval de La Roche-Guyon, construit au 12e siècle. Il surplombe le vaste château, dont les premières traces au pied de la falaise remonteraient au 10e siècle (sous la forme d’un château troglodytique !), et dont l’aspect actuel remonte pour l’essentiel au 18e siècle. Outre ses nombreuses constructions troglodytiques, La Roche-Guyon attire également des touristes pour son grand potager « à la française », créé en 1741. Classé « jardin remarquable », il s’étend sur 3,8 hectares entre le château et la Seine. Une superficie qui fait de ce jardin le deuxième plus grand potager d’Ile-de-France après le potager du Roi, à Versailles.

Mais revenons sur l’eau. De Bennecourt à La Roche-Guyon, la Seine est particulièrement large (pas loin de 200 mètres par endroits), et le courant très faible en ce mois de juillet. A moins d’un fort vent de face, vous remonterez le fleuve sans aucun mal. Pour votre sécurité, longez l’une des deux rives plutôt que de pagayer en plein milieu du fleuve : les péniches sont relativement nombreuses (même le week-end), et certaines sont très imposantes. Du côté de Bennecourt, la Seine est aussi prisée par des amateurs de jet-ski et de ski nautique.

Un petit aperçu du paysage en vidéo 🙂

Après avoir passé La Roche-Guyon, vous pourrez profiter d’une magnifique vue sur les plus grandes avancées calcaires. Contournez par la droite l’île de la Haute-Isle. Etroite, mais longue de 1,6 km, elle a notamment inspiré Claude Monet, qui l’a peinte en 1881 depuis les hauteurs de Chantemesle. Vous pouvez alors emprunter le petit bras sauvage pour faire demi-tour (en vous frayant un passage entre les algues, les nénuphars… et de nombreux poissons), et repartir par l’autre côté de l’île. Vous en avez encore sous la pagaie ? Vous pouvez aussi continuer et faire le tour des autres îles de Moisson, inaccessibles autrement qu’en bateau elles aussi, mais où se dissimulent au milieu de la végétation une piscine, un terrain de tennis, et une belle propriété si l’on en croit Google Maps

Il est temps de repartir dans le sens du courant, de jeter un dernier coup d’oeil à La Roche-Guyon et son donjon, puis de se laisser redescendre vers Bennecourt. Sans compter « l’extra » des îles de Moisson, l’aller-retour permet de faire une belle balade d’une quinzaine de kilomètres. Si vous êtes en voiture, avant de quitter le coin, pensez vraiment à grimper sur les hauteurs et à emprunter la route des crêtes, en prenant la direction de Gommecourt à la sortie du hameau de Tripleval. Promis : vous ne regretterez pas le panorama qui s’offre à vous.


C’est où déjà ?

(Coordonnées GPS : 49.051648, 1.593853)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :